Comment renégocier son crédit immobilier ?

Renégocier ou faire racheter son crédit peut se révéler particulièrement intéressant financièrement, en particulier dans un contexte de taux bas. Quelles sont les conditions à respecter et les démarches à suivre pour renégocier son emprunt immobilier ?

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Renégocier son crédit immobilier auprès de sa banque, ou le faire racheter par une autre, permet d’obtenir une diminution du taux de son emprunt. Cela permet de réduire le montant de ses mensualités pour le reste de la durée de remboursement, ou bien de réduire sa durée de remboursement en conservant les mêmes mensualités. Néanmoins, renégocier son crédit n’est pas toujours rentable. Cette opération est intéressante financièrement uniquement si différentiel de taux entre son ancien emprunt et le nouveau est significatif (au moins 1 %). De plus, la renégociation ne doit pas intervenir trop tard dans l'échéancier de remboursement. Pour que la renégociation soit rentable, mieux vaut être dans la première moitié de son crédit immobilier.

Comment renégocier son emprunt ?

Pour renégocier son crédit, la première chose à faire est de contacter sa banque pour savoir si elle est ouverte à une renégociation et dans quelles conditions. Si aucune négociation n’est possible, il faut alors se tourner vers une banque concurrente afin d’obtenir un rachat. Pour cela, il est également possible de mandater un courtier en crédit immobilier, qui cherchera à obtenir les meilleures conditions d’emprunt auprès des différents établissements prêteurs. Avant de renégocier son emprunt, il est nécessaire de bien préparer son dossier. La banque demande toujours les 3 derniers relevés de compte et les 3 derniers bulletins de paie. Dans le cas d’un rachat de crédit, la banque demandera aussi le décompte de remboursement pour savoir combien le client doit encore à sa banque actuelle. 

Quels sont les frais liés à une renégociation ou un rachat de crédit ? 

Une renégociation ou un rachat de crédit peut engendrer différents frais. Une renégociation auprès de sa banque actuelle est accompagnée de frais de dossier, représentant entre 500 et 800 euros en moyenne. De son côté, le rachat de crédit peut, en plus des frais de dossier, conduire au règlement de frais de remboursement anticipés réclamés par l’ancienne banque prêteuse, même si un grand de contrats excluent désormais toute pénalité de ce type. Des dépenses auxquelles il faudra rajouter les frais de garantie pour le nouveau prêt (jusqu’à 2 % du montant emprunté). Ceux qui font le choix de confier leur dossier à un courtier en crédit devront parfois payer des frais de courtage, mais certaines sociétés de courtage n’en demandent pas.